samedi, 23 novembre, 2019
[wpb-social-follow text="Rejoignez-nous!"]

Le PRC-GAP

CONTEXTE

Le Gouvernement de la République Démocratique du Congo a sollicité et obtenu de l’Association Internationale de Développement (IDA) un don de 29,9 millions de dollars américains pour financer le «Projet de Renforcement des Capacités de Gestion des fonctions de base de l’Administration Publique (PRC-GAP) ».

L’accord de financement a été signé le 18 juillet 2011 entre la Banque Mondiale et le Gouvernement de la République Démocratique du Congo (RDC).

MISSION

Géré par le SENAREC, le PRC-GAP a pour objectif de contribuer à l’émergence d’une administration publique moderne, organisée et compétente, qui puisse exercer ses fonctions dans un cadre institutionnel rationnalisé et structuré, intégrant les aspects de la décentralisation, en vue d’améliorer la performance des structures des Gouvernements Central et Provinciaux dans la fourniture effective et efficiente des services prioritaires.

AXES

Ce projet s’articule autour de 4 composantes ci-après :

    • (i) renforcement des capacités du Gouvernement en leadership et Gestion Axée sur les Résultats (GAR) ;
    • (ii) renforcement des fonctions transversales de l’administration publique ;
    • (iii)appui eux centres locaux de formation pour le développement des « Programmes d’Excellence » ; et
    • (iv) renforcement du SENAREC et établissement d’un système de contrôle-qualité.

ACTIVITÉS

Ce projet a appuyé l’organisation de plusieurs séminaires gouvernementaux tels que ceux organisés à Zongo avec le Gouvernement central (juillet 2012) et les membres du gouvernement provincial du Sud-Kivu (aout 2012), du Katanga (octobre 2012), de la Province Orientale (mars 2013), du Kasaï Occidental (mai 2013), de Kinshasa (novembre 2013), du Bas-Congo (février 2014) et du Kasaï Oriental (Juillet 2014).

RÉALISATIONS

Plusieurs formations ont également été organisées notamment celle des coaches nationaux à Kinshasa, au Katanga et au Nord Kivu ainsi que celle des agents de changement de directions d’études et planification. Sur cette liste s’ajoute les séminaires organisés avec les Secrétaires Généraux de l’Administration Publique (septembre 2012) et le Ministère du Portefeuille (juin 2013) ; ainsi que la réhabilitation des plusieurs centres locaux de formation.

ETAPES

L’Instauration d’une culture du résultat au sein de l’Administration Publique Congolaise par le PRC-GAP est un processus qui comprend trois étapes :[Columns]

  • un engagement de haut niveau de leadership (au niveau des ministres) pour l’obtention de résultats sur certaines questions prioritaires ;
  • l’application de la méthode des résultats rapides (MRR) et la gestion axée sur les résultats (GAR), y compris la nomination des équipes de réforme pour assurer dans les délais convenus la mise en œuvre de résultats à petite échelle mais tangibles, alignés sur les priorités supérieures, et,
  • le niveau de réengagement politique à internaliser, valider et reproduire les leçons par le biais d’initiatives pour de résultats plus larges, et l’institutionnalisation progressive de changements qui au fil du temps, favorisent les gains d’efficacité.

STRATÉGIE

L’ensemble de ce processus sera soutenu par un réseau d’institutions de formation nationales et provinciales (centres de formation en vertu de la composante 3 et de leur groupe des coaches qui devraient ancrer et soutenir le développement des capacités en MRR/GAR. Ce groupe de ressources d’agents de changement (animateurs locaux, coaches) permettra de promouvoir le développement des capacités nationales à reproduire l’approche et à institutionnaliser une culture de gestion axée sur les résultats.

SENAREC 2016 - Tous droits réserves - Secrétariat National pour les renforcements des capacités. By Hostivanet | Hosted by SERVEUR CONGO | Agence WEB de Kinshsasa